""
A Pirate's Life Index du Forum
A Pirate's Life
quand les pirates sont rois
 
A Pirate's Life Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: A la dérive [Mer] ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    A Pirate's Life Index du Forum -> Archives -> SAISON2 -> S2 navires et voyages
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shinghán
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 21 Déc - 23:13 (2013)    Sujet du message: A la dérive [Mer] Répondre en citant

J'avais suivi le courant du vent d'Est. Ligne invisible à tous, mais bien perceptible pour nous deux. Sora trouvait ce chemin aussi clair que le vent chaud sous ses ailes qui porte vers le grand ciel. Chasseuse émérite, elle n'est pas une bonne planeuse. Mais paresseuse, elle s'y attelle parfois, quand la fatigue prend ses magnifiques ailes. Silhouette noire tourbillonnante au dessus de moi. Symbole des esprits animaux partis dans l'au delà.
Le ciel, le vent … Je suis né sous ses éléments qui ne m'ont quitté et dans lesquels je me suis intégré. Y faire honneur, rendre ce qui m'a été prêté.

J'hume l'air.
Odeur de sel, comme le poisson que l'on pend sous la tente, séchant au dessus du feu. Prenant la fumé, la dispersant dans tout le camp.
Du haut de la falaise le faucon tourne en huitant, alors que mon regard, identique au soleil illuminant les vallées bleues, admire ce que Eïtineka, mère nature met à notre disposition. Ce qui nous permet chaque jour de manger, de fabriquer vêtements et outils utiles.

Je scrute cette étendue. Aucun étranger en ces terres. Aucunes souillures, aucune foret ravagée pour construire leur boite fait de bois ou pierres dans lesquels ils habitent.
Je les ai croisé durant mon voyage. Sans approcher de trop près. Agissant comme l'écureuil attiré par un gland. S'approchant, sans se faire voir, d'arbre en arbre. Caché par un tronc ou agrippé, le corps plaqué sur les branches, rampant comme un lézard dont l'oiseau venu du ciel n'est pas loin. Écoutant les bruits, les grands bruits. Ils ne sont pas discrets, sol qui tremble, tel un troupeau de bisons lancés à toute vitesse vers le précipice. La prétention les détruira.
J'ai observé ces êtres qui marchent debout mais qui ne me ressemblent ni par la couleur de peau, ni par leur façon de faire. Appréhension, méfiance du passé sans que je ne juge. Ce ne sont pas les mêmes. Ce ne sont pas ceux qui ont détruit mon village. Mais le même sang coule dans leurs veines. J'écoute, j'apprends. Un ou deux mots, puis je pars. Ma quête n'est pas là.

Je dois partir sur ce ciel mouvant et plus dangereux que celui qui est au dessus de ma tête. Une pirogue m'est nécessaire. Le temps n'est pas mon ennemi, mais je n'ai pas les compétences, ni les mains d'un artisan émérite. Je n'ai pas l'oeil pour choisir le bois qui flotte. Ni les gestes pour creuser la matière.
J'ai besoin d'aide, d'une tribu de l'eau. Mais ces terres me sont inconnues.

Je m'assois en tailleur là où le vent m'a porté. Au bord de la falaise, là où il est le plus fort pour répondre à son appel. J'inspire … j'expire. Respiration qui se fait plus lente, plus lourde. J'entonne un chant, monocorde et guttural qui prend de l'ampleur. Les yeux fermés, je pars dans un autre monde. Je requière encore leur aide.

Et lorsque je les rouvre, je vole. Sora a comprit. Nul besoin de mots entre nous.
Je regarde par ses yeux. Je ressens ses battements d'ailes puissants qui prennent de l'ampleur. Les cercles s'élargissent. Sa vue perçante troue l'horizon.

Kaaayyyyy !!! Cris de victoire.

Au loin … Des tentes.

Peuple de l'eau … Aidez moi dans ma traversée.

Les bons esprits m'accompagnent. Ce soir, au village, une fête devra être organisé et ma voix s'unira à leur chaman. Puis, avant de les quitter, j'accomplirai un rituel de protection autour de leur village pour les protéger des mauvais esprits rodant dans les tréfonds comme paiement de leur accueil.


...   
L'Est
Toujours vers l'Est, sans savoir, sans contrôle.

Terre des Ancêtres … Où es-tu …

… Chaleur … Sel … Ensemble, ma beau brûle.
Ma langue reste collé, comme un bout de bois dans ma bouche.
J'ai soif. Nul torrent au milieu de eau. De l'eau … de l'eau partout qu'on ne peut boire. Douleur sur mon épaule.
Sora vient y planter ses serres.
Son contact … Souffrance. Lui aussi. Il a volé, mais rien. Rien qu'énergie perdu. Pas d'eau, pas de proie. Seul bouge l'eau.
Oiseau sans doute, sans crainte. Eux, ils ne connaissent. Mourir, ils savent, mais pensent à survivre. Juste survivre.

Wacontanka, pourquoi avoir laissé tes deux fils dans défense sur les flots arides ?

Alors j'oublie mes propres peurs et me laisse envahir par l'esprit de l'oiseau.

... Le soleil, la lune ... la lune, le soleil ...
   
Les jours et les nuits se confondent. Arbre calciné, balayé par le vent. Loin, je suis absorbé, esprit qui a rejoint une conscience universelle, infinie et grande. Mais mon corps, mes oreilles me parlent. Un son. Un grondement. L'orage.
Loin … danger qui se rapproche. Si le bois flottant se retourne, s'en est fini.

Je prie, une dernière fois.
Je n'ai pas peur. Je ne suis rien.
Lorsque mon esprit rejoindra les autres, les animaux utiliseront mon corps, comme les chasseurs utilisent les leurs.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 21 Déc - 23:13 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    A Pirate's Life Index du Forum -> Archives -> SAISON2 -> S2 navires et voyages Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com