""
A Pirate's Life Index du Forum
A Pirate's Life
quand les pirates sont rois
 
A Pirate's Life Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Les erreurs du passé ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    A Pirate's Life Index du Forum -> Le Grand Archipel des Alviants (RP) -> Les Marécages de l'Oubli -> Le Palais d'Anthore
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Mer 1 Jan - 20:08 (2014)    Sujet du message: Les erreurs du passé Répondre en citant

<< avant pour Iszara
<< avant pour Austère

45.


Iszara était installée dans son salon quand on frappa à sa porte. Oubliant ses tristes réflexions, malgré les attentions de ses filles, elle fit un signe à Ajalna qui se leva pour aller ouvrir, laissant sa broderie sur son fauteuil.
La gouvernante se recula aussitôt, après avoir salué leur visiteur qui n’était autre qu’Austère Crikks.

En le voyant, Iszara prit congé de ses filles, en demandant à sa gouvernante de les emmener faire une promenade dans les jardins. Cette dernière s’esquiva rapidement, entraînant à sa suite, les deux petites filles qui ne manquèrent pas de protester. Elles auraient aimé rester auprès de leur mère, inquiètes pour elle, mais Iszara resta ferme.
Quand elle fut seule avec l’Ancien, elle l’invita à s’assoir. Elle n’avait nul besoin de lire ses pensées pour voir la colère sur son visage, une colère froide et digne.


- Cher Austère, je devine que vous avez rendu visite aux sœurs De Kragen. Alors, elles ont refusé ?

Elle le vit pincer les narines et l’entendit penser si fort qu’elle soupira.

*il aurait mieux valu*

Sachant qu’elle l’avait sans doute entendu, il n’en montra aucune gêne et poursuivit sur la même pensée :


- Ce n’est pas qu’elles ont refusé, non. Mais j’aurai préféré après cet entretien que je viens d’avoir. Je préfère encore travailler avec Védivia qu’avec ces…. Cette … famille ! cracha-t-il méprisant.

Iszara écarquilla les yeux. Pour qu’il préférât Védivia aux deux sorcières, leur entrevue avait du très mal se passer. Austère enchaîna :


- J’ai été insulté, traité de Père La misère… PERSONNE JAMAIS n’AVAIT OSE AUPARAVANT!!

Il inspira pour se reprendre, mais le ton resta plein de colère.

- Cette famille est verrolée par la sorcellerie. Ils croient pouvoir se permettre tous les outrages sous prétexte qu’ils la connaissent ! Voilà ce que fait la sorcellerie, votre Altesse, voilà ses effets néfastes sur les gens. Ca leur monte à la tête et ils en oublient tous les usages. L’orgueil ! L’orgueil les aveugle votre Altesse ! J’en ai déjà vu les terribles effets sur Védivia, mais ce que je viens d’entendre, dépasse et de loin tout ce qu’on peut craindre.
Vous savez ce que Moira m’a répondu ? Elle est devenue hystérique, elle m’a accusé de vouloir leur voler leurs pouvoirs ! Quelles infâmes accusations ! MOI ! un voleur ! On leur offre une chance de faire valoir leur sorcellerie, et voilà le remerciement que vous avez !
Quant à Némésis, cette femme est rongée par la rancœur ! Elle m’a fait l’apologie de tous ses griefs envers Anthore ! Elle m’a dit qu’elle aurait voulu m’envoyer paître et me laisser crever ! Mais qu’au final elle va y réfléchir, juste pour la joie malsaine, a-t-elle dit, de me voir endurer sa présence, de les voir utiliser leur sorcellerie. Voilà ses paroles, voilà les paroles d’une femme que nous avons accueillie ici au sein de notre royaume ! Voilà la femme avec laquelle vous avez souhaité que je collabore. Et j’ai accepté ! Pour Anthore. Mais là vous comprendrez que c’est trop m’en demander. Pas seulement personnellement, mais pour Anthore. Ces femmes sont dangereuses ! Elles ont toujours été source d’ennuis pour nous tous, et je doute que cela change jamais. Je crains même vu leur rancœur envers Anthore que cela n’empire. Ma reine, je vous le jure, je préfère encore traiter avec Védivia. Mais plus encore, il vous faut agir pour les empêcher de nuire, définitivement.


Austère se tut brusquement. Iszara était d’une pâleur mortelle, et sa lèvre tremblait. Quand elle lui répondit, ce fut à voix si basse qu’il fut obligé de lui faire répéter :

- Et que suggérez-vous ?
- Qu’elles quittent Anthore ! Avant qu’il n’arrive encore un malheur.

Iszara serrait ses mains si fortement dans les plis de sa robe que ses jointures en avaient blanchis. Mais c’était pour en réprimer les tremblements. A vrai dire, elle se sentait mal, au-delà d’une douleur morale, au-delà de voir que tous ses efforts paraissaient vains, c’était une douleur physique intense qui lui enserrait le cœur. Sa main abandonna enfin les plis de sa robe pour se crisper en poing sur son cœur.

- Non, murmura-t-elle… c’est impossible. Et vous le savez, Austère. Si je les chasse, cela ne fera qu’empirer leur rancœur. Nous trouverons une solution….. il le faut.

Il le fallait pour les enfants à naître, pour Anthore…. Pour que le royaume retrouve sa belle harmonie ! Austère soudain s’approcha et posa une main sur son épaule.

- Je suis terriblement navré ma reine, j’aurais aimé que ça se passe autrement.

Iszara retint un sanglot mais ses yeux la trahirent, laissant perler les larmes. Il lui avait pris la main, réellement inquiet.

- J’aurais aimé moi aussi… j’aurai vraiment aimé…. Trop d’erreur, le passé nous rattrape et je ne sais comment faire…. Austère ? J’ai beau faire de mon mieux, tout semble s’effondrer !

Cette fois, elle ne résista plus et s’effondra dans les bras de l’Ancien totalement désemparé.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 1 Jan - 20:08 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Lun 21 Avr - 18:26 (2014)    Sujet du message: Les erreurs du passé Répondre en citant

46.

Austère était reparti quand Ajnalka était revenue avec les deux fillettes. Ces dernières s’étaient soudain mises à réclamer leur mère et la gouvernante n’avait pas su les calmer. Avaient-elles senti l’angoisse de leur mère ?

L’ancien avait rassuré la reine comme il l’avait pu, lui promettant qu’ils finiraient par trouver une solution. Et qu’en attendant, il tacherait de retrouver les notes qu’il avait recopiées après le départ de Védivia, ses fameuses notes sur ses études concernant la sorcellerie. Oui de toute façon que pouvaient-ils faire d’autre ? Némésis et Moira étaient de retour, mais leur caractère, leur passé continuaient de faire obstacle à une entente entre les sorcières et les marchands des pluies, et bouleversaient l’ordre des choses.
Mais ce n’était pas tout, il y avait eu les mensonges de Celeborn, sa trahison, du moins c’est ainsi que beaucoup concevaient le fait qu’il ait volontairement dissimulé une page entière de leur histoire….et le mépris d’Iron face à son comportement qui en avait lourdement fait les frais, une faute dont il les rendait tous responsables, et puis…….au milieu de la tourmente, une note d’espoir, mais était-ce vraiment de l’espoir pour les marchands des pluies ?
Iszara et même les anciens, ignoraient tout de cette secousse qui avait agité l’archipel tout entier, ignoraient ce que signifiaient pour le moment, ces nombreux et surprenants changements.

Des changements qu’elle ressentait avec plus en plus de force…. De l’espoir, oui elle ne devait pas perdre espoir.
Elle était à présent seule avec ses deux filles âgées de six ans, Enetari qui avait hérité des yeux bleus de son père, de son teint clair et de beaux longs cheveux sombres… et Elerina, qui lui ressemblait un peu plus, avec ses yeux bruns, mais qui avait hérité d’un lointain ancêtre, une belle chevelure dorée. Ena s’était installée à ses pieds, sa tête appuyée sur ses genoux, et ne disait plus un mot. Elie avait noué ses bras autour du cou de sa mère, lovée contre son flanc, mais gardait le même silence que sa sœur jumelle.
Et toutes regardaient par delà la grande fenêtre du sommet de la tour où Iszara avait ses appartements, une vitre immense qui offrait une vue imprenable sur tout le royaume, installées dans l’ample fauteuil de la reine….

Une reine qui laissait ses pensées vagabonder, essayant de relativiser, essayant de ne voir que le positif, de comprendre…
Comme les autres, ses pouvoirs s’étaient accrus. Elle sentait la présence d’autres marchands des pluies désormais, où qu’ils se trouvent sur l’archipel, comme si chacun d’eux avait été connecté à son esprit. Oui, avec de la concentration, elle pouvait les « voir »…..les « deviner »…. Entendre les murmures de leurs esprits…. Avec un peu de concentration…….elle vit la jeune femme courant sur les racines et le visage familier d’Orion. Elle s’éloigna pour repartir vers Felchior tel le vent suivant une brindille, si légère et joyeuse, percevant les questionnements……. Et puis se posa un si bref instant sur l’esprit fermé d’Angus, avant de le perdre, de voyager encore, revenir au palais, suivre les pensées alarmées de Kerouan, jusqu’à la résignation d’Abigaïl.

Il lui semblait ne les avoir jamais aussi bien perçus. Ils étaient là, à portée de son esprit, même si leurs pensées lui restaient floues, mais elle avait conscience de leur présence où qu’ils fussent, tous ! Tous les siens…. Sa famille, …ses filles qui serrèrent un peu plus étroitement leur étreinte….
Elles voulaient lui montrer quelque chose… Iszara se laissa guider, regard figé, parce que ses yeux voyaient autre chose…….. elles la guidèrent au cœur de la forêt, jusqu’à l’arbre, le grand arbre illuminé…

Iszara resta le souffle coupé, et perdit brusquement la vision. Elle respirait plus vite comme si elle avait plongé en apnée dans un monde qui lui échappait.


- maman ? Elie lui caressait doucement le visage.
- elle va bien, elle va dormir à présent. On lui montrera plus tard.

Ena prit sa sœur par la main, l’aidant à quitter les genoux de sa mère qui les regarda repartir vers leur chambre, les yeux agrandis de surprise et bouche bée. Elle avait conscience que ce qu’elle avait vu, n’était pas de son fait, mais que c’était elles qui avaient guidé son esprit vers l’arbre…
_________________


Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Mer 4 Juin - 14:56 (2014)    Sujet du message: Les erreurs du passé Répondre en citant

47.

Iszara se réveilla en sursaut, quelque peu désorientée .
Elle fronça les sourcils en s’asseyant dans son lit et regarda autour d’elle, alors qu’elle aurait juré s’être endormie dans la forêt. Drôle d’idée ! Non elle était bien chez elle dans sa chambre et Ajalna devait avoir emmené ses princesses.

Soudain elle se souvint de son rêve, ou plutôt de ce que ses filles lui avaient montré : l’arbre. Un grand arbre magnifique qui ….qui se trouvait au cœur de la forêt d’Anthore. Mais pourquoi ses filles avaient guidé son esprit vers lui ? Une seule pensée répondit à cette question, et Iszara eut l’étrange sentiment qu’elle ne venait pas d’elle :

*héritage*

Elle se redressa complètement et ajusta sa robe avant d’appeler un garde.


- s’il vous plait, pourriez-vous aller me chercher le capitaine ?

Le garde s’inclina et l’instant d’après disparaissait aussi vite qu’il était apparu dans le salon royal.
_________________


Revenir en haut
Kerouan Sangrys
Marchand des Pluies
Marchand des Pluies

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 277
Doublons d'or: 2 393
Moyenne de points: 8,64

MessagePosté le: Mer 11 Juin - 16:40 (2014)    Sujet du message: Les erreurs du passé Répondre en citant

<< avant

100.

Kerouan était venu aussitôt qu’il avait reçu la convocation de la reine, quelque peu inquiet, même s’il peinait encore à se sortir de son brouillard d’amertume et de déception, une gangue épaisse et douloureuse lui enserrait à présent le cœur, et il lui fallut toute sa concentration pour se mettre dans la peau du capitaine de la garde d’Anthore.
Dès qu’il frappa, Iszara l’invita à entrer. Elle savait que c’était lui, car elle ne se retourna même pas pour l’accueillir, le regard perdu au-delà de la vue sur les jardins d’Anthore, debout devant la grande fenêtre de son salon.


- Alors, elle est partie…

Ce n’était pas une question, et Kerouan soupira, ne sachant qu'ajouter.

- je lui avais pourtant demandé de te laisser une chance, mais elle ne m’a pas écoutée. Enfin, je peux la comprendre. Peut-être le regrettera-t-elle un jour.

Le capitaine fronça les sourcils. Ou voulait-elle en venir ?

- si tu m’as fait venir pour me parler d’Abigaïl, je me suis déplacé pour rien. Elle est partie, j’ai essayé de la retenir mais elle n’a rien voulu entendre. Il n’y a donc plus rien à ajouter à ça.

Iszara se tourna pour lui faire face.

- que tu crois ! Mais… laissons le temps faire son œuvre. Nous en reparlerons quand ton « épouse » se manifestera à nouveau. Pour l’instant elle s’est enfermée dans ses appartements et ne semble pas vouloir en sortir.

Voilà une autre conversation qu’il n’avait vraiment pas envie de mener.

- m’as-tu fait venir pour me parler de mes échecs sentimentaux, Iszara ?

Le visage de la reine se métamorphosa soudain. De l’expression distante, elle passa à la plus totale compassion. Venant auprès de Kerouan, elle lui toucha le bras.


- Oh Kerouan, je suis vraiment navrée de ce qui t’arrive. Je peux t’assurer que j’aurais aimé que les choses se passent autrement mais…. garde à l’esprit que le retour de Némésis, t’apporte au moins le rêve que tu chéris depuis si longtemps, même si pour cela tu dois renoncer à Aby. Peut-être qu’il n’en sera pas toujours ainsi…. Mais passons, non, je ne t’ai pas fait venir pour ça…. J’ai parlé à Austère, il a été voir les sorcières mais ça s’est mal passé. Je crains qu’il ne nous faille oublier une collaboration entre Moira, Némésis et Anthore. Le passé peine à s’effacer.

Elle soupira avant de reprendre, visage un peu plus dur.

- cependant mes projets pour en apprendre plus sur la magie et la sorcellerie ne sont pas encore à ranger dans un placard. Au contraire. Même si je doute que la nouvelle te réjouisse…

Iszara le regarda droit dans les yeux avant d’annoncer.

- Védivia est de retour….
_________________


Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Ven 13 Juin - 18:06 (2014)    Sujet du message: Les erreurs du passé Répondre en citant

48.

Iszara vit le capitaine se raidir, mais elle s’y attendait. Comment aurait-il pu réagir autrement ? Védivia, elle avait fait partie de l’histoire d’Anthore, mais il y avait de ça plusieurs siècles, et à présent elle était de retour. Le temps était donc à la seconde chance, ainsi en avait décidé Iszara. Le destin semblait les mener à un croisement important des chemins, et ils n’auraient plus droit à l’erreur.
La reine ferma un instant les yeux, puis les rouvrit dans un léger sourire.


- souhaites-tu que j’envoie la garde ?
- non !
- j’envoie les sentinelles alors !
- non plus !

Il la dévisageait sans comprendre, mais elle prit le temps de répondre.

- tu vas aller l’accueillir en personne, de ma part, de la part de tout le royaume. Emmenez avec vous la plus belle monture du royaume et tu la lui offriras.
- mais Iszara !
- je n’ai pas fini. Tu lui diras que nous sommes heureux de la revoir, et Kerouan, je compte sur toi pour être convainquant.
- Mais c’est Védivia ! Ne l’aviez-vous pas bannie autrefois ?
- Mère s’était entendue avec le conseil des anciens, mais l’histoire date de plusieurs siècles. Il s’en est écoulé du temps depuis. Il est temps de changer et de revoir nos erreurs.

Elle le vit douter, mais elle avait besoin qu’il croie en elle, pour aller jusqu’au bout.

- Ne vois-tu donc rien ? Celeborn s’est débrouillé pour faire disparaitre Iron Drake et aujourd’hui le voilà de retour, mais plein de haine envers notre peuple ! Regarde ton épouse, elle et sa sœur sont aussi plein de rancœur envers notre peuple, et tu sais pourquoi…. Nous avons encore une fois commis une énorme erreur avec elles et nous en payons le prix aujourd’hui ! Angus a payé pour les erreurs de son père et aujourd’hui nous sommes devenus des ennemis pour lui… des étrangers ! Védivia a été chassée d’Anthore et Austère a créé le sortilège qui enferme tous les coupables dans les marécages. Et aujourd’hui, elle ne songe plus qu’à se venger !
- n’est-ce pas là une raison suffisante pour la faire arrêter ?
- Non Kerouan, non ! A quoi ça servirait de la renvoyer dans une cage ? Les marécages de l’ouest pour se retrouver dans nos geoles ? Non, il est temps que nous réparions nos erreurs. Védivia fait partie des nôtres, nous l’accueillerons comme il se doit. Ne t’inquiète pas Kerouan, je serai dans ses pensées, je saurai ce qu’elle tentera avant même qu’elle n’agisse. Ecoute-moi… A l’époque du retour de Némésis, c’est toi qui m’as convaincue de lui offrir une seconde chance, et je l’ai fait. Aujourd’hui c’est à mon tour. Alors va la trouver, et dis-lui qu’elle est la bienvenue … si elle souhaite revenir.

Après tout, elle n’avait pas oublié la façon dont Iron les avait rejetés avec un mépris cinglant. Elle était prête cette fois à subir un second échec. Toutefois elle priait Mana de tout son cœur pour que Védivia acceptât cette main tendue. Et c’est un regard suppliant qu’elle posa sur Kerouan, espérant qu’il comprenne sa volonté. Certes, il se devait d’obéir, mais Iszara avait besoin de plus, elle avait besoin que quelqu’un d’autre qu’elle, croie à nouveau en Anthore et dans les marchands des pluies.
_________________


Revenir en haut
Kerouan Sangrys
Marchand des Pluies
Marchand des Pluies

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 277
Doublons d'or: 2 393
Moyenne de points: 8,64

MessagePosté le: Mar 17 Juin - 17:12 (2014)    Sujet du message: Les erreurs du passé Répondre en citant

101

Kerouan inclina la tête. Il n’était pas vraiment d’accord, mais… Il comprenait ses raisons, et ses choix, il ne comprenait que trop bien. Cependant il restait persuadé que Védivia était dangereuse pour le royaume, et il la surveillerait de près.

- bien Iszara, je m’en vais donc l’accueillir. Je tâcherai d’être à la hauteur, je lui transmettrai ton message, mais ne me demande pas de croire qu’elle pourrait changer, simplement parce qu’on va lui offrir un cheval.
- ce n’est pas que ça !
- je sais, Iszara, j’ai compris. Tout cela part d’un bon sentiment, lui laisser une seconde chance. J’espère donc… j’espère oui qu’elle saura la saisir. Parce que si elle ne le fait pas, je serai là pour la cueillir au moindre faux pas.

Il vit Iszara faire la grimace, et lui sourit en retour. Tous deux se connaissaient depuis assez longtemps pour n’avoir pas besoin d’ajouter un commentaire. Elle savait qu’il mettrait toujours la priorité sur la sécurité d’Anthore et lui savait qu’elle accorderait toujours une nouvelle chance, c’était au fond, très bien ainsi….
Il la salua et quitta ses appartements pour se diriger vers les écuries afin d’exécuter la demande d’Iszara.

_________________


Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Mar 24 Juin - 17:05 (2014)    Sujet du message: Les erreurs du passé Répondre en citant

49.

Iszara regarda Kerouan quitter ses appartements et se tourna à nouveau vers la grande fenêtre qui lui offrait une vue imprenable sur le royaume. Elle gardait ses mains croisées comme si elle était encore en train de prier Mana, mais c’était chez elle un signe de concentration. Védivia n’était pas la seule qu’Anthore allait accueillir, si toutefois elle acceptait l’offre de Kerouan. Il y avait aussi la jeune femme venue de Jamalia qu’Orion avait ramenée au village du port et il y avait un couple qui n’allait pas tarder à débarquer.

- Maman ?

Sa concentration s’envola aussitôt et elle laissa de côté les présences brillantes qu’elle sentait en pensée, ici et là, à travers tout l’archipel, celle des marchands des pluies. C’était Enetari qui sollicitait son attention mais la petite fille n’était pas seule, sa jumelle la suivait et s’accrocha aussitôt aux jambes de sa mère.

- oui mes princesses ?
- et si on allait voir l’arbre à présent ? Il veut te voir lui aussi.
- ho ! et bien… oui allons-y, j’avais justement envie d’aller me promener un peu.

Elerina proposa alors soudain, toute joyeuse.

- on va en cheval ?
- à cheval, oui nous irons à cheval.

Voilà qui leur ferait du bien à toutes les trois. Elle avait si peu l’occasion de se balader avec ses filles et comme Kerouan allait sortir lui aussi, il ne l’ennuierait pas à objecter sur le fait qu’elle sorte sans son escorte.

>> suite
_________________


Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Jeu 2 Oct - 16:14 (2014)    Sujet du message: Les erreurs du passé Répondre en citant

<< avant

55.


Alors qu’Iszara attendait la visite de Lady Sparrow après avoir reçu la réponse de son messager, elle reçut effectivement de la visite, mais il ne s’agissait pas de la pirate.
A son invitation, la porte s’ouvrit sur Védivia, resplendissante dans sa robe des grands jours, longues manches et broderies, de celles que les marchands portaient autrefois, et qui sur Védivia la rendait plus belle encore. Iszara ne l’avait pas encore vue depuis son arrivée la veille, et comme tous ceux qui avaient eu l’occasion de la rencontrer depuis son retour, elle resta saisie à la fois par sa beauté et sa jeunesse. Certes Kerouan lui en avait parlé, tout autant qu’il l’avait mise en garde, assurant que Védivia n’avait pas changé seulement physiquement mais aussi psychiquement. Il lui avait naturellement fait le rapport de leur rencontre, et Iszara était soulagée de savoir que Védivia avec accepté non seulement son présent, mais de revenir à Anthore. Elle avait aussi souri tandis que Kerouan lui avait expliqué que Védivia pensait qu’on allait lui demander quelque chose en échange. Car elle avait raison en quelques sortes.

Aussi si son apparence la surprit, elle ne le fut qu’à moitié par sa visite. Ainsi était-elle contente d’avoir demandé à Ajalna d’avoir emmené les fillettes. Elle ne tenait pas à ce que Védivia les voie. Si la reine souhaitait lui accorder une seconde chance, elle n’était toutefois pas prête à mettre en jeu la sécurité de ses filles.


- Bien le bonjour Védivia. Je vous en prie, entrez.

Elle l’admira tandis que cette dernière s’exécutait avec une grâce nonchalante, et une assurance qui témoignait de son passif. « N’oublie pas qu’elle use de sorcellerie » avait insisté Kerouan. Iszara sourit, elle possédait tout de même un atout non négligeable.

- installez-vous je vous prie.

Iszara lui fit signe, lui montrant les chaises qui entouraient une table ronde où la reine prenait son petit déjeuner. Elle avait pensé inviter la pirate à le partager mais avec Védivia, ce serait très bien aussi.

- vous devez avoir faim ? Un peu de thé ? Servez-vous je vous prie.

Elle se servit elle-même d’une tasse d’un thé parfumé et fumant.

- A quoi rime tout ça ?

Védivia était visiblement sur la défensive, mais Iszara s’y attendait.

- j’essaie simplement de vous mettre à l’aise, Védivia. Vous permettez que je vous appelle ainsi ?

Elle ne lui répondit pas. Izsara ne se démonta pas pour autant.

- n’allez pas croire que je suis devenue folle, même si c’est ce que pensent les anciens en ce moment. Ils n’approuvent pas vraiment mon choix, autant vous le dire, même si vous deviez déjà vous en douter. Cependant pour une fois, je resterai ferme sur ma décision, celle d’oublier cette histoire de bannissement et de vous voir retrouver votre place à Anthore. Vous devez vous demander pourquoi n’est-ce pas ?

Iszara lui expliqua alors pourquoi il était temps de changer…..Trop de personnes avaient déjà assez payé pour leurs erreurs, et Iszara estimait que Védivia aussi avait déjà assez payé somme toute pour une erreur de jeunesse, et puis à présent…… elle savait le fin mot de l’histoire, elle savait pourquoi Védivia avait agi ainsi et n’en fut que plus déterminée à l’aider à se réintégrer dans le royaume.
Elle allait aussi devoir parler avec Austère….Puisqu’il était lourdement responsable de tout ce gâchis.

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:57 (2018)    Sujet du message: Les erreurs du passé

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    A Pirate's Life Index du Forum -> Le Grand Archipel des Alviants (RP) -> Les Marécages de l'Oubli -> Le Palais d'Anthore Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com