""
A Pirate's Life Index du Forum
A Pirate's Life
quand les pirates sont rois
 
A Pirate's Life Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Mauvaise nouvelle ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A Pirate's Life Index du Forum -> Le Grand Archipel des Alviants (RP) -> Les Marécages de l'Oubli -> Le Palais d'Anthore
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kerouan Sangrys
Marchand des Pluies
Marchand des Pluies

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 277
Doublons d'or: 2 393
Moyenne de points: 8,64

MessagePosté le: Mer 20 Mai - 07:28 (2015)    Sujet du message: Mauvaise nouvelle Répondre en citant

<< avant

Malgré les derniers bouleversements qu’Anthore avait connu, et ceux qui l’avaient touché personnellement, Kerouan poursuivait sa tache de capitaine de la garde, en veillant à ce que malgré tout, le royaume demeurât protégé.

Régulièrement il prenait des nouvelles de Marmory ayant désormais retrouvé sa place auprès de sa mère, Trace, et de Cornelis qui attendait toujours son jugement dans une des geôles de la prison. Un jugement qui ne saurait tarder. Kerouan qui jusque là s’était toujours montré très intransigeant, réfléchissait à la condamnation qui conviendrait le mieux à Cornélis ou plutôt Rock Artagon. Ils ne devaient pas oublier qu’il était devenu une figure emblématique des Alviants avec son Arch Company.
Et même si pour le moment ils avaient pallié à son absence, en faisant croire au naufrage de son navire, le capitaine de la garde s’interrogeait sur la question.
Assis à son bureau dans la tour de la garde, il était donc plongé dans ses réflexions quand un garde frappa à la porte.


- mon capitaine, excusez-moi de vous déranger mais c’est important.

Kerouan releva la tête et fixa la porte.

- entrez.

Il regarda Philister entrer, un de ses plus anciens gardes, et fronça les sourcils.

- c’est Anemae qui m’envoie…. Je suis navré de vous l’apprendre mais elle a vu votre épouse et sa sœur quitter le palais très tôt ce matin.

Kerouan se redressa aussitôt.

- pardon ?
- Anemae ….elle…

Mais Kerouan avait déjà quitté son bureau, et planta là son garde qui afficha une expression navrée, avant de soupirer et de repartir à sa garde. Ils allaient encore avoir droit à un capitaine d’une humeur exécrable pour changer.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 20 Mai - 07:28 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kerouan Sangrys
Marchand des Pluies
Marchand des Pluies

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 277
Doublons d'or: 2 393
Moyenne de points: 8,64

MessagePosté le: Sam 6 Juin - 23:49 (2015)    Sujet du message: Mauvaise nouvelle Répondre en citant

"Beethoven - Adagio un poco"

Kerouan s’était dirigé, au début marchant d’un pas tranquille, vers l’aile des appartements des jumelles, autrefois les appartements de leur mère. Il avait peu à peu accéléré, en proie à toutes sortes de sentiments. La peur, l’inquiétude, la colère, et le sentiment de trahison à nouveau, encore, et un dernier zeste d’espoir, insensé, et pourtant qui s’accrochait.

Il en vint finalement à courir et quand il atteint le dernier couloir avant sa porte, quand il approcha des derniers pas, seulement il ralentit, le cœur battant, regard éperdu. Elles étaient seulement sorties faire un tour, elles étaient allées se balader, ce qui ferait du bien à son épouse et pour l’enfant à naître aussi. A présent, il n’y avait plus de toute possible en voyant le ventre rond de la mère, le bébé allait naître bientôt, il allait être père enfin, un rêve chéri depuis si longtemps. Et même si la distance demeurait dans le couple, l’espoir était là… l’espoir d’une vie, d’un enfant , de SON enfant !

Il leva lentement le poing et frappa, une fois, deux fois, trois fois, et il attendit…. Il attendit les pas sensés venir lui ouvrir, quelqu’un, mais nul ne vint. Alors il poussa la poignée et la porte céda, elle n’avait pas été verrouillée. Il ne savait pas trop à quoi s’attendre, mais pas à ce qu’il vit là, pas à ça non, et son cœur une fois de plus se brisa devant le spectacle de cet appartement vide, sans plus de vie. Tout avait été retiré, emporté, plié, emballé, que savait-il ? Elles étaient parties, et ce n’était pas juste pour une ballade, sans un mot, sans une explication, sans une raison à lui fournir qui le consolerait de cette tristesse qu’il ressentait à présent, qui apaiserait sa colère si grande contre elle, celle qui avait osé le pire, lui ravir son enfant, après lui avoir offert un tel présent.

Il laissa s’échapper un gémissement étranglé de sa gorge, puis soudain tomba à genou, découvrant sur le sol, un bout de laine, un joli bout de laine qui avait du servir à tricoter une de ces si jolies petites choses…. Voilà, c’était tout ce qui restait de son rêve….
Un bout de laine….

Alors Kerouan céda brusquement au chagrin qui lui déchirait le cœur, il pleura sur cet enfant dont elle lui refusait donc la paternité….offrir pour mieux le lui reprendre, quelle terrible cruauté !
Kerouan en larme serra ses poings et frappa le sol encore et encore jusqu’à ne plus rien ressentir, jusqu’à être vidé de toute émotion, pour ne garder que rancœur et amertume pour celle qu’il avait autrefois aimé …

_________________


Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Dim 14 Juin - 13:11 (2015)    Sujet du message: Mauvaise nouvelle Répondre en citant

<< avant

Elle avait entendu ses cris, ou plutôt ce hurlement qui avait alerté tout le palais, ou presque. Et elle avait compris aussitôt, il pensait si fort, il souffrait si intensément ! Quand elle quitta son appartement, elle tomba sur Lysandre sa mère, elle aussi dans tous ses états, les yeux rouges et mouchoir à la main. La pauvre avec son empathie, avait ressenti toute la souffrance de Kerouan.
Iszara la rassura :


- Je vais m’en occuper mère, ne t’inquiète pas.
- mais…
- oui elle est partie, j’espère cette fois que c’est définitivement, c’en est assez de le faire souffrir ainsi.

Lysandre hocha la tête. Elle ne pouvait qu’être d’accord avec ça. Iszara souleva les pans de sa robe et se mit à courir, les gardes hésitant à lui emboîter le pas. Une seule pensée suffit à les maintenir en place. Elle s’en occupait, et elle n’avait pas besoin de public pour gérer ça.
Elle se dirigea à son tour d’un pas précipité vers l’ancienne aile du palais, celle qu’occupait autrefois la femme qui avait déjà fait tant de mal à sa famille, Hécate de Kragen. Après avoir tenté de la tuer quand elle était petite, après avoir poussé ses filles à enlever Enetari l’une de ses deux filles, elle était finalement parvenue à les pervertir définitivement. Iszara n’était pas contente, ça faisait des années qu’elle voyait Kerouan subir les sautes d’humeur des sorcières, du moins de Némésis. Dès qu’un problème se pointait, elles disparaissaient, le laissant le cœur brisé pour revenir, et repartir encore.

Cette fois c’était trop, alors qu’il avait presque retrouvé le bonheur avec Abigaïl, elles étaient revenues au palais avec la plus surprenante des nouvelles. Némésis enceinte, s’était donc empressée d’annoncer la nouvelle à Kerouan pour quoi ? Pour à présent l’abandonner et le laissant une fois de plus dans la douleur ? Pire, cette fois il y avait un enfant dont de fait, elle reniait tout droit à son père.

Parvenue devant la porte de l’appartement des sorcières, Iszara ralentit le pas, et poussa la porte sans frapper, pas sûre qu’il l’entendrait. Elle s’approcha ensuite doucement, lui faisant ressentir sa présence. Et si elle n’était pas empathique, elle ressentit toutefois une peine infinie face à la couleur de Kerouan qui recourbé sur lui, avait le visage dévasté.


- Kerouan, murmura-t-elle doucement.

Elle posa sa main sur son épaule et aussitôt il se tourna et agrippa les pans de sa robe pour pleurer tout son soul dans ses jupes. Iszara se pencha et le prit dans ses bras pour le consoler, lui murmurant des paroles apaisantes, larmes aux yeux.


- mon pauvre ami… mon cher et pauvre Kerouan. Tu ne mérites pas toute cette souffrance.

Elle caressa ses cheveux, longuement, le laissant évacuer toute cette peine qui le dévastait, ne pouvant pour le moment rien faire de plus. S’il parvenait cette fois encore à se relever, ce serait un miracle. Kerouan était fort oui, il était invincible grâce à son pouvoir, mais son cœur lui n’était pas de glace et là il était de nouveau en milles morceaux.

_________________


Revenir en haut
Kerouan Sangrys
Marchand des Pluies
Marchand des Pluies

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 277
Doublons d'or: 2 393
Moyenne de points: 8,64

MessagePosté le: Mer 17 Juin - 16:20 (2015)    Sujet du message: Mauvaise nouvelle Répondre en citant

Il resta longtemps ainsi prostré, accroché aux bras d’Iszara, puis épuisé, finit par se laisser aller en arrière, s’asseyant sans façon sur le sol dallé de la pièce.

- qu’est-ce que je fais à présent ? Suis-je sensé me précipiter derrière elle pour tenter de la ramener ? Dois-je envoyer la garde ? Et mon fils….mon enfant….
- qu’est-ce que tu veux vraiment Kerouan ?

Il leva les yeux vers elle :

- tu le sais, tu sais ce que je veux. Mais elle me l’a enlevé et combien même la retrouverai-je, je ne veux plus vivre ça. Et je ne peux pas lui arracher l’enfant des entrailles non plus !

C’était un cri de colère.

- non, et puis il restera constamment un objet de chantage entre vous deux, il l’a déjà été. Et puis rien ne nous garantit ta paternité !

Le ton était suffisamment dur pour que Kerouan levât les yeux vers elle.

- qu’est-ce que tu dis ?
- c’est juste une idée, je n’en sais rien, mais je dois dire que je m’attends à tout. Elle t’a déjà prouvé que tu ne PouVAIS pas compter sur elle. Kerouan, ce mariage n’a plus lieu d’être, si tu le souhaites, les anciens l’annuleront. J’en ai assez qu’elle joue avec toi, avec tes sentiments, de te voir souffrir parce qu’elle est trop instable et qu’elle se fiche de ce que tu ressens.

Kerouan baissa les yeux, resta perdu dans ses pensées un instant et se redressa.

- tu as raison. Je ne veux plus être manipulé, brisé….. la seule fois où …

Elle avait posé son bras sur le sien.

- je sais Kerouan, la seule qui ait su t’apporter de la constance, de la douceur, est partie, elle est partie parce que cette sorcière est revenue. Je comprends que rester à l’ombre de cette femme n’était pas une solution envisageable pour Abigaïl, elle ne méritait pas ça, mais à présent …

Il secoua la tête.

- et à présent que ma femme est de nouveau partie, je me précipiterai pour la retrouver ? Elle mérite pas plus cela.
- tu devrais peut-être lui demander son avis ? En attendant je m’occupe des anciens, si tu es d’accord bien sûr !

Kerouan regarda la pièce complètement vide, et se dit que de toute façon cette fois, il avait tout perdu, autant en finir une bonne fois pour toute. Il hocha la tête et quitta la pièce, avec la certitude qu’il n’y reviendrait plus jamais.
_________________


Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Lun 22 Juin - 11:04 (2015)    Sujet du message: Mauvaise nouvelle Répondre en citant

Iszara n’avait pas traîné, dans ce genre de situation, il valait mieux battre le faire tant qu’il était chaud, et éviter à Kerouan de nouvelles déceptions. Elle alla voir les anciens et chacun fut d’accord pour déclarer l’annulation du mariage. En outre, les gardes recevraient l’ordre de ne plus la laisser s’approcher sans qu’Iszara n’en soit aussitôt avertie. Ce ne serait pas de trop.
Forte de cette décision, une fois que Socrate eut notifié l’annulation dans son registre, elle s’entretint en privé avec Austère.


- bien à présent que ce problème est réglé, il reste un détail à éclaircir. Je tiens toujours à ce que nous ayons matière à riposter si d’aventure les sorcières devaient s’en prendre à nous, ou si Muldran devait revenir.
- j’ai déjà réuni tout ce que j’avais gardé enfin ce n’est pas grand-chose, mais c’est un départ.

Iszara inspira profondément et dévisagea Austère.

- et Védivia ?

Elle le sentit se crisper, avant qu’il ne la regarde à son tour.

- elle est venue me proposer son aide déjà.
- et ?
- je n’ai rien répondu.
- est-ce que tu crois que ça pourrait être envisageable ?
- je pense surtout que nous n’avons pas le choix, même si je sais qu’elle n’a pas changé et qu’elle est toujours aussi …vindicative et arrogante qu’autrefois.
- je vois.

Mais comme disait Austère, ils n’avaient pas le choix. Elle réfléchit.

- est-ce que tu veux que je lui parle ?

Il laissa son geste en suspend tandis qu’il rangeait distraitement des feuillets sur son bureau, puis soupira :

- non, je vais m’en charger. Je crois qu’il est temps que nous réglions ce problème avec Védivia en espérant que ça apaisera sa rancœur.

Iszara hocha la tête.

- c’est une très bonne chose. Tiens moi au courant d’accord ?

Et elle disparut, pour regagner ses appartements et aller pour un temps, prendre soin de ses adorables filles.

>> suite Iszara
_________________


Dernière édition par Iszara Mikage le Mar 1 Sep - 10:52 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
Kerouan Sangrys
Marchand des Pluies
Marchand des Pluies

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2007
Messages: 277
Doublons d'or: 2 393
Moyenne de points: 8,64

MessagePosté le: Lun 17 Aoû - 09:56 (2015)    Sujet du message: Mauvaise nouvelle Répondre en citant

Il avait veillé personnellement à débarrasser ce qui pouvait encore rester de leurs affaires, c’était à dire, pas grand-chose. Comme personne n’avait rien vu, ni chariot, ni voiture, ni chevaux attelés, il en déduisit donc qu’elles s’étaient volatilisées, toutes affaires comprises, grâce à un sortilège, un autre… Soit ! Désormais elles pourraient user de magie et de sorcellerie à volonté où elles le souhaiteraient, excepté à Anthore. Kerouan était déterminé à tirer un trait, déterminé à reprendre sa vie en main après avoir connu une période de marasme absolu dont il était enfin sorti.
Mais ce n’était pas sans conséquence. Il avait perdu une part importante de son âme, l’espoir…. Le rêve de fonder une famille enfin après tout ce temps. Il ne restait désormais qu’un cœur en ruine et endurci par l’amertume. Et puis il avait une tache à accomplir, un devoir envers le royaume, envers la reine : veiller sur Anthore. Il comptait bien s’en acquitter avec plus de zèle encore, plus sévère qu’il ne l’avait jamais été.

Vêtu de sa tenue de capitaine de la garde, il se dirigeait d’un bon pas vers la tour de la garde, afin de faire réunir les sentinelles pour un nouveau rapport. Et tandis qu’il traversait une des passerelles menant d’un jardin à un autre, il le vit, le fier et incroyable vaisseau construit par les artisans du royaume, dans le secret de leur atelier, dirigés par leur maître d’œuvre, Freke Sangdragon, représentant des ébénistes et menuisiers du royaume.

Son pas se ralentit tandis qu’il approchait, un peu surpris de trouver le vaisseau ici. Il était vrai que ces derniers jours, il ne s’était plus guère préoccupé des derniers évènements. Aux dernières nouvelles Zéphire avait donc investi le navire volant, et avait choisi son élu, Malden. L’histoire avait fait grand remous à Anthore, parmis les autres marchands des pluies qui craignaient qu’ainsi le secret de leur existence ne soit révélée. Mais Malden avait su y trouver une jolie parade, une invisibilité dont se parait à son gré, la capricieuse Zéphire.
Voilà pourquoi il était étonné de la « voir », posée sur ses trépieds au milieu des vastes pelouses d’Anthore. Il se rapprocha donc pour constater que le vaisseau possédait désormais une pièce supplémentaire, une figure de proue, à l’instar de Parangon. Sauf….. sauf qu’il découvrit que la figure avait l’allure d’un dragon. Un ouvrage magnifique, à la hauteur des artisans du royaume et qui semblait fasciner une autre personne.

En faisant le tour du vaisseau il découvrit effectivement, assise à l’avant, à même le sol, les jambes en tailleur, la jeune Aeris Vendefer.


- que fais-tu ici ? Demanda-t-il sans ambages.

De fait la gamine qui semblait profondément plongée dans ses réflexions, sursauta et se retourna vivement vers Kerouan, rougissant brusquement de découvrir le capitaine de la garde.


- Capitaine Sangrys…. Euh, je… j’admirai la dernière œuvre d’Altaris. Il possède autant de talent que son défunt père.

Kerouan haussa un sourcil, surpris. Cette jeune fille se souvenait des œuvres de Nemrod ? Cela faisait pourtant à présent une dizaine d’année que le vieil homme avait quitté ce monde. Et Aéris n’était pas reconnue pour s’intéresser aux autres. Et encore moins à un navire. Il dévisagea un instant la jeune femme qui ne devait pas avoir plus de dix-sept ans, le tout début d’une existence, encore si vierge d’expériences, de connaissances et …. De désillusion.
Son visage exprimait pourtant à ce moment, l’admiration la plus totale envers cette étrange figure de proue qui certes….avait été parfaitement réalisée, si parfaitement qu’on aurait pu imaginer la tête du dragon se redresser soudain. Une idée dérangeante en soit……


- n’est-ce pas lui qui a sculpté la figure de proue du White Star ? Et donné un visage à Parangon ?

Surpris encore une fois par Aéris, Kerouan détourna son regard de la tête de dragon.

- en effet….

Aéris cessa enfin de regarder la figure de proue pour se tourner vers Kerouan, regard bleu perçant, cherchant la réponse à sa question dans les yeux du capitaine :


- Savez vous pourquoi il lui a donné un visage humain ?

Kerouan la dévisagea à son tour, sourcils froncés.

- parce qu’il est d’usage dans la navigation, de donner un visage humain aux proues qui ornent les navires. Comme des anges-gardiens qui veilleront ensuite sur le navire qu’ils ornent. Et puis c’est Lady Sparrow qui a choisi le visage de Parangon. Nemrod n’a fait qu’exécuter sa volonté.
- bien sûr…. Parce qu’ils ignoraient….

Nouveau regard perplexe de Kerouan :

- ils ignoraient quoi donc ?
- la véritable nature de Parangon…. mais cette fois, Altaris ne s’est pas trompé pour Zéphire. Elle est merveilleuse, n’est-ce pas ?

Kerouan hocha lentement la tête. Il n’aurait pu le nier de toute évidence.

- Altaris a réalisé un magnifique travail, je dois le reconnaitre.

Puis il redressa les épaules.


- Tu ne devrais pas traîner là petite.

Et il tourna tout simplement les talons, mettant ainsi fin à cette étrange conversation, et chassa le malaise qu’il avait ressenti.
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:00 (2018)    Sujet du message: Mauvaise nouvelle

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A Pirate's Life Index du Forum -> Le Grand Archipel des Alviants (RP) -> Les Marécages de l'Oubli -> Le Palais d'Anthore Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com