""
A Pirate's Life Index du Forum
A Pirate's Life
quand les pirates sont rois
 
A Pirate's Life Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Nouvelle chance ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A Pirate's Life Index du Forum -> Le Grand Archipel des Alviants (RP) -> Les Marécages de l'Oubli -> Le Palais d'Anthore
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Mar 1 Sep - 10:52 (2015)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

<< avant



Iszara après son entrevue avec James, avait fait mander tous les anciens au conseil pour discuter des décisions à prendre pour le royaume. Et il y en avait plusieurs, notamment sur la participation de Védivia aux travaux sur l’étude de la magie d’Austère. Ils devaient aussi parler de Némésis et du fait que désormais elle serait personne non grata dans le royaume, et ainsi prononcer l’annulation de son mariage avec Kerouan.
Enfin il y restait le problème du professeur, mais après avoir parlé avec lui, Iszara était déterminée à agir pour son bien, même si celui d’Anthore passerait toujours avant.
Elle gagna donc la grande salle du conseil où Pegelbert, Socrate, Amathis, Austère et même Celeborn attendaient tous ensemble, assis sur leur fauteuil respectif, face à celui de la reine qu’elle rejoignit, solennelle.


- chers amis, merci d’avoir répondu aussi vite à mon appel.

Son regard s’arrêta un instant sur Celeborn.

- Celeborn, comment se passe ta nouvelle…. Mission ?

Le vieil homme semblait avoir vieilli de plusieurs années d’un seul coup. Il hocha lentement la tête et répondit doucement :

- au mieux votre altesse, mieux que je ne l’avais pensé, termina-t-il dans un murmure.

Elle comprit, et lui rendit son signe de tête. La leçon avait été sévère, mais il avait compris ses erreurs et à présent, s’efforçait de les réparer. C’était une bonne nouvelle, même si à cause de cette erreur, ils avaient perdu la foi du Talion.


- alors pourquoi sommes-nous ici aujourd’hui ? Lança Socrate avec un regard curieux pour la reine.
- je suppose que vous êtes tous au courant du retour de Védivia, n’est-ce pas ?

Pegelbert s’esclaffa :

- il aurait été difficile de la manquer. C’est une personne étrange et j’ai du mal à croire qu’elle ait été des nôtres autrefois. Elle … elle a l’air si ….

Austère termina à sa place :

- jeune ? C’est que l’enfer conserve plutôt bien apparemment, et quand on est une sorcière douée comme elle.
- une sorcière ?
- elle est devenue maîtresse dans l’art de la magie, ou de la sorcellerie. C’est du reste grâce à l’un de ses sortilèges qu’elle a pu nous échapper dans les marécages de l’ouest, et c’est encore grâce à la sorcellerie qu’elle a pu échapper aux enfers après y avoir passé plus d’un siècle. C’est pour cette raison qu’elle n’a pas pris une ride, termina Austère ironique.

Amathis prit alors la parole :


- une sorcière, mais …est-elle néfaste pour nous ? Je veux dire, pourquoi l’avoir accueillie parmi nous si autrefois elle vous a créé des problèmes ?

Iszara allait répondre, mais ce fut Austère qui répondit à sa place :

- parce que son expérience de la sorcellerie pourrait nous aider à mieux nous protéger d’éventuelles futures attaques comme celle que nous avons connue il y a quelques semaines à peine, le retour des conquistadors et, nous avons toujours des ennemis qui n’attendent que l’opportunité de pouvoir nous attaquer à nouveau. Je ne préfère citer aucun nom.

Mais tous savaient qu’il pensait à Muldran. Iszara dévisagea Austère. Il avait changé depuis l’éveil des gardiens, il semblait moins prompt à la critique et au reproche. Mais surtout il paraissait prêt à donner une nouvelle chance à Védivia.
Et comme s’il avait perçu sa pensée, il précisa :


- mais ça ne veut pas dire que je lui fasse confiance. Nous devons toujours nous attendre de sa part à ….une mauvaise surprise, mais en attendant nous n’avons pas le choix. On a besoin de ses connaissances, hormis celles qu’elle m’a volées autrefois, pour mieux nous protéger, et apprenant à mieux maîtriser la magie.
- voilà pourquoi je voulais vous voir en partie du moins. Etes-vous d’accord pour donner une nouvelle chance à Védivia ? oui, bien sûr, je sais qu’Austère veillera sur elle et à ce qu’elle ne commette pas de faux pas. Mais vous l’avez compris, nous avons besoin de son aide.

Les anciens échangèrent des regards interrogateurs, puis se tournèrent vers Austère. Ce fut Pegelbert qui prit la parole :

- ma foi si Austère est d’accord, pourquoi ne le serions nous pas ?

Amathis ajouta :

- je viendrai vous voir, et je parlerai avec elle, ça nous aidera à être plus sûrs de ses intentions.
- Excellente idée ! enchaîna Socrate avec entrain. Alors nous avons terminé ?
- non, répondit aussitôt Iszara. Nous devons parler de deux autres problèmes….

Et elle inspira pour aborder celui des jumelles, et du mariage avec Kerouan.
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 1 Sep - 10:52 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Mer 9 Sep - 08:09 (2015)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

Ils abordèrent donc le problème épineux de Némésis et Moira. Et chacun avait son mot à dire sur la question. Il faut dire qu’elles avaient un passé lourd d’évènements plus au moins à leur défaveur et que du fait de leur disparition soudaine, elles avaient prouvé une fois de plus qu’on ne pouvait pas leur faire confiance.
Le problème du mariage du capitaine de la garde fut plus simple à régler, on l’annula purement et simplement. Socrate se chargerait de modifier le registre et de tracer le nom des deux sorcières qui définitivement ne feraient plus partie du royaume.

Restait à traiter du problème de leur éventuel retour. Resteraient-elles des visiteuses agréées ? Ou devait-on les bannir définitivement ? On évoqua même l’intervention de Trace :


- et si elles choisissaient d’utiliser tout ce qu’elles ont appris ici contre nous ?
- de fait si elles apprennent que nous les avons bannies, c’est ce qui risque d’arriver en effet.
- alors nous pourrions effacer leurs souvenirs ! Ainsi elles ne nous créeraient plus jamais de problème.

Iszara secoua la tête.

- je doute que cela fonctionne combien même nous le décidions. N’oubliez pas, elles sont les héritières d’un puissant magicien, même si trop souvent, elles ont mis leur magie au service du mal.
- oui comme la fois où Hécate a utilisé ses filles pour tenter de vous supprimer.
- elles ont été manipulées par leur mère, et nous les avons injustement condamnées suite à cela.
- Elles ont tout de même assassiné Anthias, l’ex-époux de Némésis, et qu’en est-il de la fille, quel était son nom déjà ?
- Arya…. Elle s’est volatilisée, lors d’un des nombreux passages et départs de Némésis.
- et la fois où elles ont enlevé Elerina ? A cause d’une soit disante terrible prédiction ? Cette fois encore vous leur avez pardonné ! Et pourquoi ? Parce que Kerouan vous avait promis qu’il veillerait sur elles, parce qu’il était amoureux ? Voyez le résultat ! Aujourd’hui encore elles nous prouvent combien nous ne pouvons compter sur elles en disparaissant, pis encore, en « enlevant » l’enfant de Kerouan. Pensez-vous que nous devons encore leur pardonner ?

Austère n’en avait pas fini, de toute évidence pour lui, les jumelles n’avaient plus leur place au royaume :

- et tandis que vous leur proposiez enfin d’utiliser leur savoir et leur magie à des fins utiles pour nous peuple d’Anthore, dois-je vous rappeler comment elles ont réagi ? La seule fois où elles auraient pu racheter toutes leurs fautes, elles m’ont accusé de vouloir voler leur magie ! Moi un voleur !

Iszara vit aussitôt les mines choquées et les airs de désapprobation générale qui suivirent. Elle ne pouvait en effet que reconnaitre que malgré toutes les chances qu’on leur avait laissées, une fois de plus, elles leur avaient tourné le dos, pour finir par disparaitre, Encore !
Et comme pour s’aligner sur ses pensées, Austère conclut :


- Depuis tout ce temps, à maintes reprises, ces femmes nous ont prouvé à tous qu’on ne peut en aucun cas leur accorder notre confiance. Si vous voulez mon avis sur la question, c’est simple, je vote pour le bannissement.

Un silence suivit cette déclaration. Pegelbert vota à son tour :

- je suis aussi pour le bannissement.

Socrate hocha la tête et suivit ses deux compères. Celeborn en fit de même, lui de toute façon avait toujours été profondément contre la sorcellerie et les sorcières avaient toujours utilisé leur magie malgré les interdits, prouvant bien par là qu’on ne pouvait leur faire confiance. Restait Amathis.

- je n’aime pas toute forme trop radicale de jugement, mais il en va de la sécurité de notre royaume. Toutefois je ne peux voter pour le bannissement. Est-ce que nous ne pourrions pas envisager une solution intermédiaire ?

Sans le savoir, son avis rejoignait celui d’Iszara, à croire que les femmes d’Anthore étaient moins promptes à condamner.

- c’est ce que je souhaiterai aussi. Soit…. Je vous propose ceci. Nous aviserons les sentinelles au sujet des jumelles Némésis et Moira, de leur présence indésirable, avec toutefois une ultime mesure pour éviter un bannissement définitif. Si elles devaient revenir, nous les convoquerons alors à un nouveau conseil pour leur laisser la chance de s’exprimer, alors nous prendrons une décision ferme. Cependant elles ont disparu et j’ignore où elles se trouvent, le problème ne se pose donc pas pour le moment.

Tous ne purent qu’abonder dans son sens. Ils avaient fait le nécessaire concernant Kerouan, quant aux jumelles, ils aviseraient si un jour elles devaient donner signe de vie. Le sujet fut clos après un vote à l’unanimité en faveur de la décision de la reine.
_________________


Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Jeu 22 Oct - 14:13 (2015)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

Après avoir échangé au sujet de Védivia, réglé en partie du moins le problème des sorcières, il restait encore un dernier « détail » à aborder. C’est aussi sans tarder qu’elle leur parlât du Professeur Cooper.

- Nous sommes devant une situation particulière qui ne s’est plus vue depuis …. Et bien depuis l’arrivée de Lady Sparrow à Anthore.

Elle regarda les anciens tour à tour, ayant leur entière attention sur elle.

- il s’agit du professeur James Cooper. J’ignore comment cela est arrivé, mais il y a une année, il a découvert notre royaume, cela ne m’a pas été rapporté, mais je dois m’en entretenir avec les deux sentinelles responsables de cela. C’est un scientifique qui parcourt le monde à la recherche de trésors perdus. Et je croyais que son intérêt était avant tout de rapporter ses découvertes au reste du monde. Mais il semblerait que ça ne soit pas le cas.

Quoiqu’il en soit, il y a une année donc de ça, il a été renvoyé chez lui dans un bateau, non sans avoir vu sa mémoire en partie effacée par Trace. Sauf que…. nous ignorons encore une fois comment il a su se débrouiller pour revenir, mais le voilà aujourd’hui parmi nous, et James Cooper réclame la restitution de ses souvenirs. En échange, il est prêt à prêter serment pour Anthore et… je dirai même sans trop m’avancer.


Après tout elle avait lu dans ses pensées.

- qu’il souhaite par-dessus tout rester ici dans l’archipel, voir ici à Anthore. Aussi je vous demande de l’accepter en tant que visiteur agréé d’Anthore, et nous lui ferons ensuite prêter serment.

Un murmure s’éleva des anciens et Austère prit le premier la parole.

- un chasseur de trésor. Qui ne nous dit pas que la seule chose qui l’intéresse, c’est mettre la main sur les nôtres ? A l’instar de Pizarro ?

Iszara sourit :

- je puis vous l’assurer que ce n’est pas sa préoccupation première. Ce qu’il souhaite avant tout, c’est retrouver sa mémoire perdue, et il est prêt pour cela à renoncer à tout le reste.
- oui mais une fois qu’il aura retrouvé ses souvenirs ?
- et une fois qu’il aura prêté serment, rien ne l’empêchera de le trahir en se volatilisant pour retourner dans son pays raconter au reste du monde ce qu’il a vu.
- Je n’ai pas de garantie à ce sujet, mais je sais simplement qu’il ne courra pas le risque de voir à nouveau sa mémoire effacée. Qui plus est après une longue discussion avec lui, j’ai découvert un homme émerveillé par nos « trésors ». Je crois qu’il serait non seulement heureux de retrouver ses souvenirs, mais plus encore de pouvoir découvrir plus encore notre royaume. Et puis je lui ai parlé des blessures d’Anthore, de notre histoire, je sais qu’il était sincère quand il a dit comprendre que tout cela ne devait pas être révélé au reste du monde. Il l’a accepté. Je vous le redis, sa seule préoccupation, c’est retrouver sa mémoire. Il faudra du reste que nous étudions une façon de faire moins….radicale.
- qu’entendez-vous par la ma reine ?
- cet homme a beaucoup souffert quand il a compris qu’on lui avait dérobé une année de ses souvenirs. Il n’a pas compris comment une telle chose a pu arriver. Je suggère que désormais, nous étudions une mise à l’épreuve, avant de décider si oui ou non un sujet doit être traité par Trace. Comme pour Némésis, tout être a le droit de défendre sa cause, avant que nous n’intervenions de manière radicale. Et puis nous autres marchands des pluies avons des capacités à nulle autre comparable, lire les pensées, connaître les défauts de chaque chose ou de chacun, l’empathie, et savoir quand les hommes sont sincères ou pas. Nous aurions tôt fait de découvrir si parmi nos « visiteurs », certains auraient de mauvaises intentions.

Les anciens restèrent silencieux un instant avant que Pegelbert ne rompe la réflexion de chacun.

- et cela pourrait nous aider à résoudre notre problème de stérilité.
- Pegelbert !

Ce dernier se tourna vers Amathis en haussant les épaules devant son air choqué.

- nous en avons déjà parlé. Notre peuple souffre d’un sérieux problème pour perpétuer les nôtres, transmettre notre savoir. Du sang nouveau ne nous ferait pas de mal, surtout s’il souhaite s’installer ici.

Sur ce point les anciens étaient loin d’être tous d’accord malgré la réalité du problème, aussi Iszara ramena le débat à son point :

- alors ? Allons nous donner une chance à ce jeune homme ?

Austère la dévisageait depuis un moment à présent.

- Ma reine, vous semblez décidée à donner une seconde chance à tout le monde on dirait. Védivia, Némésis, je n’en dirai pas tant mais vous souhaitez lui laisser pour l’instant le bénéfice du doute, et… à présent ce professeur. Et je suppose qu’il en sera de même pour Rock Artagon ?

Iszara inspira profondément avant de répondre à Austère. Elle savait qu’il était toujours le plus difficile à convaincre, le plus réfractaire à tout changement, et surtout réfractaire au pardon.

- En effet, nous avons déjà commis trop d’erreurs par le passé en agissant avec intransigeance, je souhaite que désormais cela change. Je refuse que nous commettions de nouvelles erreurs. Pour Rock, je crois que nous devrions au moins l’entendre avant de le juger et de décider. Ce qui devrait se faire sans tarder. Mais pour le moment il est question du professeur Eliot James Cooper. J’attends vos avis à ce sujet.

Après un bref nouveau silence, ils votèrent, pour l’accepter à l’unanimité, non sans être toujours gardé à l’œil, le temps qu’il prouve sa bonne foi, si une telle chose était possible de la part d’un scientifique.

_________________


Revenir en haut
James Cooper
Erudit
Erudit

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 146
Surnom: Professeur particulier
Port d'attache: Jamalia
Occupation: Recherches scientifiques
signe particulier: caractère lunatique
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 808
Moyenne de points: 5,53

MessagePosté le: Mer 4 Nov - 18:16 (2015)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

<< avant

On l’avait envoyé chercher dans l’appartement qu’il occupait au palais, le même, depuis qu’on l’avait ramené ici. Depuis la visite de Zardémone, il n’avait cessé de réfléchir, impatient, tournant dans sa chambre comme un lion en cage, de plus en plus déterminé dans le choix qu’il avait déjà prix. C’était la meilleure option possible, la meilleure oui ! Rester ici, parmi ces gens, et apprendre à mieux les connaître, comprendre comment cette mystérieuse société fonctionnait, pourquoi possédaient-ils ces incroyables pouvoirs, d’où venait-il, mais aussi d’où venaient ces gens ? Ces marchands de pluies comme eux-mêmes s’appelaient. Tant de questions qui n’avaient pas de réponse, tant de réponses que s’il les trouverait, il ne pourrait partager mais… Au fond quelle importance ? Seule la découverte avait toujours motivé ses voyages, mais la gloire d’afficher ses découvertes aux yeux des autres. Et qui n’aurait pas rêvé de vivre dans un monde aussi incroyable ?

Ainsi quand un garde frappa à sa porte, James ouvrit-il presque aussitôt, visage à la fois anxieux et éclairé de cette impatience propre à tout explorateur. L’enjeu de la promesse qu’il s’apprêtait à faire, allait bien au-delà de ses intérêts pour la recherche, elle concernait aussi sa mémoire perdue qu’il avait appris donc qu’il pourrait retrouver ! De quoi devenir fou….


- Les Anciens veulent vous voir.

Le cœur battant, James hocha la tête et lui emboîta le pas. Au moment de sortir de la pièce, une vive lueur vint tournoyer autour de lui. Il se trouva nez à nez avec Mouche, mais cette fois, il n’avait plus peur, habitué désormais à ses visites. Elle fit des gestes des bras, et il lui sembla la voir sourire.

- oui ça ira, ne t’inquiète pas, tout ira bien !

Il lui sourit en retour et se rendit à la grande salle du conseil, dans la tour des anciens où tout le monde l’attendait. Une fois de plus, il fut très impressionné par le décor de la tour, ses imposantes statues, ses colonnes, ses arcades et ses hauts plafonds, sans oublier les lustres lourds et brillants de cristaux dont certains semblaient animés de vie, et reflétaient un millier d’étoiles multicolores sur les murs.

Il baissa enfin les yeux et observa les personnes qui siégeaient en un demi cercla face à lui, dans des chaises hautes, incroyablement sculptées. Mais ce furent les visages plus que le décorum qui attira son attention. Le plus vieux semblait sorti tout droit d’un livre de contes, et ses lunettes en croissant de lune avaient quelque chose de peu commun, ou sa tunique longue façon magicien ? James tourna ensuite la tête vers l’homme à ses côtés. Petit, il portait néanmoins une incroyable tignasse, et une barbe qu’on avait coiffée et tressée avec presque autant de soin qu’on aurait apporté à une coiffure féminine. Il y avait un autre personnage dont le regard sévère et l’attitude le mirent aussitôt mal à l’aise. Celui là ne souriait pas et le jaugeait des pieds à la tête. Restait un dernier homme qui s’agitait sur son trône, les cheveux aussi blanc que la neige et le regard aussi perçant que celui de l’aigle, mais ce dernier lui souriait. Puis il admira l’étonnante beauté sans âge d’une femme aux incroyables longs cheveux blonds qui brillaient presque autant que sa robe d’un blanc pur qu’elle portait. Elle semblait presque surréelle, et il en resta ébloui.

_________________


Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Dim 15 Nov - 12:26 (2015)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

Tous se tournèrent vers le professeur à son entrée, le jaugeant, l’observant avec la curiosité qui était la leur, mais aussi avec leurs doutes et leurs méfiances. Il faisait partie du monde du dehors, de celui de cette ancienne Europe dont beaucoup de voyageurs venaient, de ceux qui avaient fait partie des premiers colons et avaient fondé de nouvelles villes et villages souvent à l’image de ce continent lointain, héritiers du savoir de leurs aïeux. Il était le représentant de la classe des scientifiques et explorateurs ayant parcouru le monde, avides de conquêtes, et de connaissance qui autrefois furent honnis des marchands des pluies. Et comme si son physique seul avait pu répondre aux interrogations que tous avaient pour ce jeune homme, ils le détaillèrent sans la moindre pitié.
Ce fut donc Iszara qui prit la parole, coupant court à ces observations, et annonçant d’emblée au professeur que les anciens avaient statué sur son sort. Elle sentit la tension qui l’habitait tandis que James attendait avec une cruelle impatience, le verdict.


- Nous sommes tous d’accord, professeur pour vous accorder une chance, une chance unique que nous espérons, vous apprécierez à sa juste valeur. La chance de vivre parmi les nôtre et de partager avec nous, vos connaissances et vos expériences, comme nous répondrons de notre côté à vos questions, mais cela dans un délais de six mois. C’est une période d’essai que nous vous accordons. C’est le temps que nous vous donnons pour juger de votre loyauté à ce royaume dont vous aurez encore tout à découvrir, et auquel il va falloir prouver jour après jour, votre bonne foi, et votre parole donnée.

Iszara s’interrompit un instant, laissant le temps à chacun de digérer ses paroles. Elle reprit toujours en regardant James.

- il est donc temps pour vous de prêter serment d’allégeance à notre royaume, et aux marchands des pluies. De donner votre parole que jamais, vous ne révèlerez, ni ne parlerez de ce que vous avez vu et entendu ici à Anthore. De plus, nous voulons votre parole que vous ne quitterez pas ce royaume, ainsi que le Grand Archipel des Alviants, sans nous en avoir demandé l’autorisation d’abord.
Si vous ne deviez pas respecter ce serment, sachez que nous ne vous accorderons pas de seconde chance. Vous serez alors défait de tous vos souvenirs et cela à jamais, et envoyé dans les marécages de l’ouest. Autant vous dire professeur que le moindre manquement à votre parole, vous condamnera à la pire des morts, ici sur les Alviants. Et dans le cas où vous penseriez pouvoir vous en aller sans que nous en soyons prévenus, n’oubliez jamais les pouvoirs qui sont les nôtres.


Iszara, le regard sévère, se tut, avant de demander solennellement :

- avant de prononcer votre serment, avez-vous des questions, professeur Cooper ?
_________________


Revenir en haut
James Cooper
Erudit
Erudit

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 146
Surnom: Professeur particulier
Port d'attache: Jamalia
Occupation: Recherches scientifiques
signe particulier: caractère lunatique
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 808
Moyenne de points: 5,53

MessagePosté le: Mer 25 Nov - 20:26 (2015)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

Il avait écouté, l’air grave, et avec la plus grande attention le discours de la reine d’Anthore, essayant de ne pas se laisser trop distraire par les regards de ces anciens devant lesquels il comparaissait ce jour. Moment mémorable ? Sans aucun doute, mais justement s’il n’avait aucun doute au sujet de son choix, il en demeurait un au sujet de ses souvenirs perdus.
Aussi dévisageant la reine, il lui demanda :


- J’en ai quelques unes en effet, et la première, vous savez certainement laquelle est-ce.

Il vit Iszara sourire et hocher la tête.

- si votre choix est fait, vos souvenirs vous seront rendus. Je vous en ai fait la promesse, et je ne reviens jamais sur une parole donnée.

James sentit son cœur battre plus vite, alors était-ce aussi simple pour eux que de tenir une promesse ? Il sembla réfléchir un instant, dévisagea alors les anciens à tour de rôle.

- J’ai déjà fait mon choix en effet, mais je souhaiterai être sûr des conditions. Vivre parmi vous, et libre de mes allées et venues, et non plus enfermé dans votre palais, est-je bien compris ?
- En vous limitant au royaume dans un premier temps, puis à l’archipel dans un second temps, et sous surveillance, vous vous en doutez.
- aurais-je le droit d’étudier votre monde ? Aurais-je le droit de l’explorer ? Vous connaissez mes activités, et en restant, ça ne signifie pas pour autant que je désire changer de voie.
- il vous faudra demander l’autorisation pour certains lieux je suppose ou si vous souhaitez vous prêter à certaines expériences, assurément. Socrate se tiendra je suppose volontiers à votre disposition pour toute autre question à ce sujet. Après tout, il est un érudit lui aussi, même si son domaine sont les livres.

Socrate hocha la tête, et semblait plus curieux désormais, de mieux connaître cet étrange personnage.
James lui rendit son signe de tête, puis se tourna vers la reine.


- alors si je peux continuer à mener mes recherches ici, ou dans le reste de l’Archipel, si vous me rendrez mes souvenirs, mon choix est donc de demeurer ici à Anthore, pour le restant de mes jours si vous l’estimerez nécessaire, du moment qu’on ne me prive pas de nouveaux savoirs.

Voilà qui était on ne peut plus clair. James Eliot Cooper était un scientifique avant tout, pas un de ces explorateurs avides de gloire. Alors si on le laissait œuvrer à étendre ses connaissances, il ne pouvait rien souhaiter de plus…. Sauf peut-être ce qui manquait à son cœur et à sa mémoire.
Après son petit discours, vint donc le fameux moment de prononcer le serment d’Anthore. James se prêta de bonne grâce à l’exercice, songeant à chaque parole répétée après la reine, qu’il allait bientôt savoir ce qui avait pu se passer l’année précédente.


- professeur James Eliot Cooper, vous êtes désormais à ce jour, un visiteur agréé d’Anthore.

La reine lui fit signer un étrange registre où il lut le nom de Lady Jesse Sparrow, puis Iszara l’accompagna jusqu’à ses appartements.


- Je vais vous organiser une entrevue avec une personne que nous apprécions tous beaucoup ici à Anthore. Elle se nomme Trace et c’est une maîtresse dans l’art de la mémoire. Elle viendra sans doute vous trouver ici dans un moment. Je l’accompagnerai au cas où,…
*peut-être que ce sera plus facile pour vous de ne pas être seul quand vous devrez être confronté à votre mémoire perdue*.

James lui jeta un regard surpris qui la poursuivit tandis qu'elle s'éloignait. Il recula dans sa chambre et ferma la porte, histoire de digérer tout ce qui venait de se passer, sa confrontation avec les anciens, ces étranges personnages, ce serment tout aussi étrange qu’il avait pourtant prononcé avec sincérité, et…. Et cet avenir qui désormais l’attendait, ici à Anthore.

_________________


Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Jeu 26 Nov - 19:17 (2015)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

<< avant

Un peu plus tard, après l’entrevue de James par le conseil, Iszara s’entretenait dans ses appartements avec les deux damnazérias.
Et la reine venait d’entendre la plus incroyable histoire qui soit. Elle se leva, et regarda les jumeaux tour à tour.


- James vient de prêter serment. Vous réalisez la gravité de vos actions ? Je lui ai promis de retrouver ses souvenirs, et Mana sait que je tiens toujours mes promesses. Soit ! Vous n’aurez qu’à répondre de vos actes.

Elle leur lança un nouveau regard sévère à l’un comme à l’autre.

- au moins à présent, je sais qui sera chargé de veiller sur lui. J’en parlerai avec Kerouan mais je vous confie d’ores et déjà cette mission !
- quoi ? Mais je…
- oseriez-vous encore discuter de mes choix après ce que je viens d’entendre ?

Zandros baissa aussitôt les yeux.

- parfait, dans ce cas, je vous retrouve dans dix minutes aux appartements du professeur. Je crois que Zardémone connait déjà le chemin n’est-ce pas ?

Et Iszara s’en alla, les plantant là pour aller faire quérir Trace. Zandros se retourna vers sa sœur, une expression de reproche sur le visage :

- tu es encore retournée le voir !

Et devant l’air ébahi de Zardémone, il poursuivit.

- tu m’avais pourtant promis !
- mais je te l’ai déjà dit ! Je t’ai dit tout à l’heure dans les jardins que je venais de lui parler et qu’il allait prêter serment pour rester à Anthore. Dans ce cas, il n’y a plus de promesse qui tienne. Si James reste, je n’aurai plus aucune raison de l’éviter et tu le sais !

Ce fut au tour de Zardémone de regarder son frère avec de la colère dans les yeux :

- et moi qui pensais que tu serais content pour moi, mais non, tu as toujours été trop jaloux, jaloux de tous ceux qui se sont trop intéressés à moi. Mais c’est terminé, Zandros ! James va rester, et je compte bien me faire pardonner pour cet horrible malentendu ! Oui parfaitement un malentendu ! Quand j’ai été d’accord avec toi pour que Trace s’en occupe, c’est parce que tu m’as fait peur avec tes menaces. Tu m’as dit qu’il serait jugé et envoyé dans les marécages de l’ouest. Alors oui je t’ai promis de t’aider, parce que je préférais encore le savoir loin et en sécurité qu’ici et mort ! Mais c’était une erreur. La reine a raison, notre plus grande faute est de ne pas lui en avoir parlé dès le départ, de ne pas lui avoir fait confiance, comme toi, tu ne me fais jamais confiance. A présent, grâce à Mana, nous avons une seconde chance. Il est hors de question que tu la gâches encore !

Zardémone se leva et s’éloigna à grands pas furieux. Zandros eut besoin de quelques instants avant de lui emboîter le pas, devant courir pour la rattraper. Il lui devait des excuses, même s’il se doutait qu’elle ne les accepterait pas. Mais elle se trompait. Zandros n’était pas jaloux, il avait juste souhaité la protéger, persuadé qu’elle souffrirait plus encore en poursuivant sa relation avec cet étranger qu’en l’oubliant une fois pour toute. Il s’était donc trompé lui aussi.
_________________


Revenir en haut
James Cooper
Erudit
Erudit

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 146
Surnom: Professeur particulier
Port d'attache: Jamalia
Occupation: Recherches scientifiques
signe particulier: caractère lunatique
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 808
Moyenne de points: 5,53

MessagePosté le: Mer 9 Déc - 21:40 (2015)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

James se sentait étrangement nerveux, comme si… comme s’il devait passer un examen. Sentiment insensé puisqu’il venait de passer l’entretien le plus incroyable de sa vie et que pourtant, il ne s’était pas senti aussi nerveux qu’à présent.

Ce qui se traduisait par les cent pas qu’il ne cessait de faire à travers la pièce, avec une mouche tout aussi agitée, si ce n’était plus, de par sa rapidité de déplacement. Elle-même ne s’inquiétait pas de ce qui attendait James. A vrai dire, en était-elle seulement consciente ? Elle était inquiète de le voir si inquiet ! Effet de mimétisme sans doute, un phénomène que le professeur aurait aimer étudier s’il n’avait pas été lui-même trop absorbé par ses préoccupations.

Est-ce que la reine allait tenir sa promesse ? Allait-il par un coup de baguette magie … ou quoi d’autre ? … retrouver les souvenirs d’une année entière ? Alors oui, il y avait de quoi être nerveux.
Aussi quand on frappât à sa porte, il se montra hésitant, regardant la grande porte en chêne, sans oser s’en approcher. Ce fut Mouche qui en s’agitant vers son oreille, et le pressant tant qu’il finit par aller ouvrir.

La reine d’Anthore se tenait face à lui, mais elle n’était pas seule. A ses côtés, se tenait une femme à l’accoutrement si étrange qu’il recula. Ayant eu le temps de croiser pendant son séjour, pas mal de ces femmes de la cour, aux robes toutes chatoyantes et élégantes qui auraient fait pâlir d’envie les dames de la cour d’Angleterre et même de France, celle-ci n’avait strictement rien de comparable. Elle portait une fourrure épaisse qui cachait l’entier de son corps, son visage était si maigre qu’elle serait passée tout à fait inaperçue au milieu de mendiants. Et puis sa chevelure d’un gris terne, était si emmêlée qu’elle n’était pas sans lui rappeler la sorcière typique des contes qu’on pouvait raconter aux enfants, ou c’était son regard gris clair posé sur lui qui lui donnât cette impression ?

Il réalisa alors qu’il était resté figé là à dévisager cette femme.


- Professeur…. Permettez-moi de vous présenter Trace. Vous l’avez déjà rencontrée, mais bien sûr, vous ne pouvez pas vous en rappeler.


Elle lui laissa le temps d’enregistrer l’information avant de lui demander doucement.


- pouvons nous entrer ? J’attends encore d’autres visiteurs. J’estime qu’ils doivent être présent.


Un peu perturbé, James s’écarta.


- oui bien sûr, je vous en prie.
_________________


Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Sam 12 Déc - 13:52 (2015)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

Trace entra dans la pièce, le salon qui précédait la chambre et en fit le tour, avant d’aller regarder par la fenêtre. Si le retour de son fils avait apaisé sa colère, son amertume et sa peine, elle n’était pas encore guérie de ces longues années d’isolement, et son apparence inquiétante, était pour elle, une façon de se protéger, son bouclier personnel à l’encontre de ce monde qui ne lui avait jamais fait de cadeau. On pouvait être marchande des pluies, posséder la richesse, les connaissances, et une belle idéologie, ça ne vous mettait pas à l’abri des écueils du destin.
Elle finit par se tourner vers le jeune homme dont elle s’était déjà occupée une première fois, à la demande des damnazérias. Elle l’avait fait sans poser de question. Trace ne posait de toute façon jamais de question, et se contentait de faire ce pourquoi Mana l’avait créée : utiliser son don.

En femme ayant pris l’habitude de vivre seule, et habituée aussi à observer les autres derrière son masque de sauvageonne, elle lut dans le regard du professeur Cooper, la crainte mais aussi l’espoir de retrouver ses souvenirs. Et c’était pour ça qu’elle était là, à la demande de la reine. Elle attendit donc que cette dernière lui fasse signe pour commencer mais déjà on frappait à la porte.
Izsara expliqua, tandis que James ouvrait à une Zardémone qui n’osait à qu’à peine le regarder dans les yeux et à un Zandros qui n’avait pas eu le temps de parler à sa sœur jumelle.


- Vous connaissez déjà Zardémone Troislierre et son frère, Zandros. Ils sont jumeaux et font partie de nos rares, beaucoup trop rares damnazérias. Ils font aussi partie des sentinelles du royaume d’Anthore, chargés de veiller sur nos frontières et d’éviter que d’importuns visiteurs n’y pénètrent sans y avoir été invité ! Ce qui arrive plus souvent que nous ne le souhaiterions.


James s’était écarté, un peu perplexe et intrigué par la présence à la fois de la jeune femme et de son frère. Pourquoi la reine avait-elle tenu à les inviter. Elle n’allait pas tarder à le lui expliquer, mais il lui fallait d’abord remettre les choses dans leurs contextes.


- il y a une année et un peu plus de cela à présent, ils vous ont trouvé vous, errant dans les bois, vous étiez un scientifique comme ils ont pu le découvrir. Un danger pour nous et pourtant, il s’est passé le plus inattendu que nul pas même nous autres marchands des pluies, n’aurions pu prévoir.

Iszara se tourna alors vers Zardémone et Zandros.

- mais ce sera mieux s’ils vous le racontent eux-mêmes.

La reine s’écarta pour aller prendre place dans un des fauteuils et laissa les jumeaux s’expliquer. James l’imita alors, sans doute parce que l’émotion créée par ce qu’il apprendrait et ce dont bientôt il se souviendrait, était trop forte. Trace resta debout devant sa fenêtre et les jumeaux hésitèrent.
Quand Zardémone s’avança pour lui parler, Zandros l’en empêcha :

- Laisse…. Je crois que c’est à moi de lui dire.

Zardémone hésita, regard bouleversé, et hocha la tête en le laissant faire alors le récit de ce que peu savaient mis à part eux deux, et la reine depuis quelques heures.

- ma sœur m’a dit tout à l’heure que j’étais jaloux d’elle, de ce qu’elle faisait ou de qui elle pouvait voir ou aimer. C’était…. C’était vrai au départ, au début tout du moins mais, c’est la peur de la voir se perdre avec un étranger qui m’a poussé à intervenir.
C’est elle la première qui vous a vu, vous promener dans les marécages de l’oubli. Vous y veniez jour après jour, y faire des prélevés, prendre des notes dans votre livre. Vous rameniez alors chez vous ce que vous aviez trouvé, des plantes, des graines, des échantillons d’eau et de terre. Je savais que ce n’était pas bien, pas pour nous. Nous aurions du en parler au capitaine de la garde, le prévenir de votre présence. Mais Zardémone a toujours été la plus curieuse de nous deux, et elle m’a convaincu d’attendre. Elle vous a observé plus que je ne l’ai fait, elle voulait comprendre pourquoi vous faisiez tout ça.

Et vous l’avez alors aperçue. Votre obsession dès cet instant a été de lui parler, et vous êtes parvenu à vos fins. Elle ne voyait pas le danger en vous, pas comme moi je le voyais. Elle disait que vous étiez quelqu’un de bien. Et j’ai compris alors…. que j’étais en train de la perdre. Vous vous êtes rapprochés tous les deux…Et ce n’était pas autorisé, ce n’était pas bien ! Vous étiez….vous êtes toujours un étranger ! Et ma sœur , elle est… elle est ma seule famille ! J’ai … j’ai réussi à la convaincre qu’elle ne devait plus vous revoir, mais vous, vous vous êtes entêté, et vous vous êtes aventuré plus loin dans les marécages. Quand elle l’a découvert que vous cherchiez à la revoir, je l’ai convaincue qu’il fallait trouver une solution. Qu’on ne pouvait pas vous laisser poursuivre vos recherches, et tenter de la revoir à nouveau. Que…. que c’était pour notre bien à tous. Que si Kerouan vous découvrait, il vous ferait jeter en prison…

- j’ai eu peur, j’ai eu peur qu’on t’envoie dans les marécages de l’ouest. Tu représentes.. tu représentais tout ce que notre peuple craint… alors j’ai accepté que Trace te rencontre. Je pensais que c’était mieux pour toi et moi….. tu oublierais ce qui s’était passé, et tu retournerais chez toi…. Mais j’ignore comment et pourquoi, tu as su retrouver le chemin jusqu’à Anthore…
_________________


Revenir en haut
James Cooper
Erudit
Erudit

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 146
Surnom: Professeur particulier
Port d'attache: Jamalia
Occupation: Recherches scientifiques
signe particulier: caractère lunatique
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 808
Moyenne de points: 5,53

MessagePosté le: Mer 20 Jan - 11:15 (2016)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

James les écouta sans intervenir, avec la plus haute attention. Et si au départ il s’était montré plutôt ouvert, et prêt à tout entendre. Plus Zandros parlait et plus son expression se fermait. De sa part, la décision de confier son destin à Trace, ne le surprenait pas tant que ça. Il était clair que les deux hommes ne s’appréciaient pas, le frère trop protecteur avec sa sœur, il aurait presque pu le lui pardonner. Mais elle….Il ne comprenait pas qu’elle avait pu être d’accord avec ça, accepter d’effacer la mémoire d’un homme, tout ça parce qu’il s’était montré trop curieux ?

C’était tout à fait logique, tout ce qu’ils lui racontaient, le prélevé d’échantillon…. S’il ne s’était pas retrouvé d’emblée mêlé à une bataille au cœur d’Anthore, c’est sans doute ce qu’il aurait fait à nouveau. Mais ce choix, cette sentence qu’ils s’étaient accordé à prendre à son encontre. Ce n’était donc ni un jugement des anciens, ni une décision de la reine, mais ils avaient décidé ça de leur propre initiative. Et le pire, c’est que Zardémone pensait ainsi « l’épargner » !


- Des marécages ! Tu pensais que mon sors serait plus doux en m’effaçant tous mes souvenirs ??

Le ton était abrupt et James ne cachait pas sa colère. Et comme Zardémone visiblement blessée par son attitude, se tenait plus en retrait encore, ce fut Iszara qui lui répondit :

- Rester en vie, avec ce qu’il vous restait de mémoire, mais surtout de raison, valait milles fois mieux que vous vous retrouviez exilé dans les marécages de l’Ouest. Ne soyez pas si prompt à juger, James. Les marécages de l’Ouest ont une terrible réputation parmi nos marchands des pluies et c’est la pire sanction que l’on puisse choisir pour un homme, surtout un homme de votre rang, avec toutes vos connaissances, votre intelligence. Sachez que si nous avions décidé de vous envoyer là-bas, vous auriez été condamné non seulement à la pire des solitudes, mais vous auriez été voué à perdre la raison, et à oublier qui vous étiez, jusqu’à oublier d’être un homme et de devenir complètement fou, jusqu’à ne plus être capable seulement de vous nourrir. Alors oui, vous avoir confié à Trace était préférable à ses yeux à cet instant.

James les regarda tous tour à tour, toujours en colère. Ces gens étaient si prompt à décider de ce qui aurait été mieux pour lui, à le condamner alors qu’il n’avait rien fait de mal. Ok, il connaissait à présent leurs motivations, protéger tout un royaume, et un peuple. Mais dans leur histoire, dans leur prompt jugement, ils oubliaient un détail important.

- J’aurai seulement aimé avoir le droit de défendre ma cause à cet instant plutôt qu’être condamné sans avoir voix au chapitre. Toutes les justices du monde que je connais, accordent ce droit à tout homme sur cette terre. Sauf vous !

Il les jaugea à nouveau avant de se tourner vers Trace.


- À présent que vous m’avez dit pourquoi vous aviez décidé d’effacer mes souvenirs, pourrait-elle me les rendre maintenant ?
_________________


Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Mar 26 Jan - 11:36 (2016)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

Iszara hocha la tête, lui reconnaissant le fait.

- Vous avez raison. Nous avons commis des erreurs, c’est certain, avec vous entre autre. C’est pourquoi j’ose espérer que vous nous accordiez une nouvelle chance, comme nous vous l’avons accordée. Et vous devriez en faire pareil avec nos amis ici présent.

La reine adressa une pensée d’encouragement à Zardémone dont elle sentait la profonde détresse.

*je sais que tu as voulu bien faire, tous les deux, vous avez voulu protéger le royaume, et tu as pensé que c’était mieux pour lui. Laisse lui du temps…. Il finira par comprendre*


Zardémone croisa son regard, le sien était si désemparé.

*vous croyez ? *

C’est qu’il avait l’air tellement en colère. Même si oui, elle pouvait comprendre elle aussi. La reine la rassura à nouveau. Puis Iszara se tourna vers Trace et lui transmit un message mental, lui donnant ainsi l’aval pour s’occuper du professeur.

En silence, Trace s’approcha de James et leva ses deux mains qu’elle posa sur les tempes du scientifique. Ce n’est qu’à ce moment qu’elle ouvrit la bouche pour de sa voix cassée lui dire de ne pas tenter de résister. D’un regard, il donna son assentiment et elle plongea pour la seconde fois dans ses souvenirs, cherchant les portes qu’elle avait verrouillées plus d’une année auparavant. Parce qu’on n’effaçait pas vraiment les souvenirs, on les faisait juste disparaitre en les verrouillant dans un coin de l’esprit. Et Trace avait justement la clef pour les libérer.

Cela dura quelques minutes seulement, des minutes où tout le monde resta suspendu à la réaction du professeur. Trace s’écarta enfin et hocha la tête vers la reine. La mémoire du scientifique était de nouveau intacte.

_________________


Revenir en haut
James Cooper
Erudit
Erudit

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 146
Surnom: Professeur particulier
Port d'attache: Jamalia
Occupation: Recherches scientifiques
signe particulier: caractère lunatique
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 808
Moyenne de points: 5,53

MessagePosté le: Ven 5 Fév - 09:25 (2016)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

Il suffit oui de quelques minutes pour que James se souvint de tout ce qu’il avait oublié, quelques minutes pour retrouver les souvenirs d’une année entière. Le choc qu’il ressentit fut immense, et toute une palette d’émotions traversa son visage. Quand Trace retira ses mains, James tomba dans son fauteuil, le teint pâle et le souffle coupé.
Il ignora la reine qui s’inquiétait, essayant d’assimiler toutes ces images, tous ces souvenirs, tout ce qu’il avait ressenti. L’émerveillement de la découverte, ses recherches, ses relevés. Et puis plus il s’était aventuré dans les marécages, plus il avait ressenti d’étranges troubles. Quand il avait compris que sa mémoire était en train de s’altérer, au lieu de cesser ses recherches, il avait repris avec plus d’assiduité.

Et puis, il l’avait vue, Zardémone l’observant tandis qu’il faisait ses prélevés. Il avait d’abord voulu la suivre, après l’avoir appelée, mais elle s’était volatilisée. Au lendemain, il avait cru avoir rêvé. Mais il savait à présent qu’il n’en était rien.


- Professeur ?
- Ma mémoire…c’était bien avant que je rencontre Trace que j’ai commencé à avoir des problèmes.

Il y eu un léger flottement et ce fut Iszara qui lui donna la réponse, même s’il l’avait déjà compris. C’est justement ce qui l’avait mis sur la piste et poussé à faire d’autres recherches.

- Ça doit être la Calendula….

- Son parfum particulier…. Je crois que j’ai compris.
- Mais son effet à court échéance, n’est pas dangereux. Ca peut le devenir avec le temps.

James hocha la tête. Mais toute cette histoire de recherche et de mémoire qui avait commencé à se troubler, avait passé au second plan de ses pensées. Son regard avait accroché celui de Zardémone. Il se rappelait de tout, de comment au final, il avait pu l’aborder, lui parler. Elle avait mis du temps avant d’accepter de lui répondre. Puis elle l’avait mis en garde. Elle lui avait tout expliqué, et lui il avait agi comme un fou. Il voulait découvrir ce royaume, qu’elle lui montre. Elle avait pris peur. Mais ni l’un ni l’autre n’était prêt alors à renoncer à se voir. Lui en tout cas ne l’était pas. Et il avait cru qu’elle aussi…. Il était tombé amoureux de cette femme, de cette Damnazéria, et il croyait qu’elle l’avait aussi aimé, assez , assez pour ne pas lui réserver ce sort.
Il comprenait d’autant moins son choix et ça se reflétait dans son regard.


- Pourquoi ?


Il n’y avait plus de colère à présent, juste une profonde tristesse.

- Je croyais que…

Il se détourna pour dévisager le frère.

- J’aimerai pouvoir lui parler seul à seul s’il vous plait.

Cette requête valait donc pour tout le monde. Et Iszara d’un hochement de tête, accéda à sa requête, entraînant Zandros dans son sillage. Quant à Trace, elle avait fait son œuvre. Elle pouvait retourner auprès de son fils pour veiller sur lui.

_________________


Revenir en haut
Iszara Mikage
PNJ
PNJ

Hors ligne

Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 368
Surnom: Son Altesse
Age RP: 280 ans
Port d'attache: Anthore
Occupation: Reine
signe particulier: Télépathe
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 1 202
Moyenne de points: 3,27

MessagePosté le: Mar 9 Fév - 16:43 (2016)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

Iszara avait compris avant même que James ne conclue sa phrase. D’un signe de tête, elle encouragea Zandros et Trace à la suivre hors de la chambre du scientifique pour le laisser régler le problème avec Zardémone. Elle espérait toutefois qu’il ne lui en tiendrait pas rigueur. Mais si elle en croyait ce qu’elle avait vu dans le regard de l’un et de l’autre, ce qu’elle avait deviné dans leurs pensées, leur couple avait encore une chance. Même si le professeur n’était pas d’un caractère facile.
En sortant Zandros se tourna vers elle et l’air penaud s’excusa à nouveau.


- Votre altesse, je suis navré…. Pour tout ça.

Iszara se tourna vers le damnazéria et posa une main sur son avant-bras.


- Je sais, Zandros, je sais. Votre sœur l’est autant que vous mais il n’est peut-être pas trop tard pour tout réparer, n’est-ce pas ? C’est ce que je souhaite en tout cas, de tout mon cœur. Et j’espère que vous ferez tout votre possible aussi pour qu’ils puissent enfin avoir la chance qu’ils méritent.

Comme Zandros était étonné et qu’il pensait si fort, la reine soupira et précisa sa pensée :

- Vous m’avez très bien comprise Zandros, même si cette union vous parait à l’encontre de ce que nous avons toujours envisagé pour les nôtres, il serait peut-être temps pour nous tous de changer cette vision des choses. Si ce scientifique a su faire fi de ses connaissances pour laisser parler son cœur et aimer un être aussi différent et particulier qu’une damnazéria, nous devons tous en tirer une leçon.
- Vous approuvez-donc ?
- Naturellement ! Et aujourd’hui plus que jamais !

Iszara allait s’en aller, mais elle hésita et se retourna une dernière fois vers Zandros.

- Apprenez à voir avec le cœur et non avec la raison, mon cher Zandros.

Et elle tourna cette fois résolument le dos pour regagner ses appartements, d’autres préoccupations à l’esprit. Zandros resta un instant là à attendre, regarda longuement la porte qui s’était refermée un instant plus tôt sur sa sœur et le scientifique, soupira et finit par regagner ses propres quartiers dans la tour de garde.

_________________


Revenir en haut
James Cooper
Erudit
Erudit

Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 146
Surnom: Professeur particulier
Port d'attache: Jamalia
Occupation: Recherches scientifiques
signe particulier: caractère lunatique
Disponibilité: régulière
Doublons d'or: 808
Moyenne de points: 5,53

MessagePosté le: Dim 28 Fév - 22:16 (2016)    Sujet du message: Nouvelle chance Répondre en citant

Quand la porte se fut refermée, James se tourna vers Zardémone qui n’en menait pas large. Ses yeux étaient emplis de larmes et elle avait l’air si… désolée ? Navrée ? Une chose était certaine c’est qu’il ignorait à quel point elle regrettait.

- James…


Il leva la main, il n’était pas certain de vouloir l’entendre là tout de suite. Et pourtant il lui suffisait d’un regard pour sentir sa colère et sa rancune fondre comme neige au soleil. Mais il n’empêchait qu’il ne pouvait comprendre.

- Tu as préféré que j’oublie tout de notre histoire, pourquoi ? Je ne comptais donc pas pour toi ?


Il la vit secouer la tête et cette fois il la laissa parler.

- Tu comptes plus que tout ! C’est pour toi James que j’ai préféré que tu oublies, pour te protéger !

- Me protéger, mais de quoi ?
- Des marécages de l’Ouest !! Si les anciens t’auraient jugé, ils t’auraient envoyé là-bas !

Et tandis qu’elle parlait, Mouche s’interposa entre eux et s’agita dans tous les sens. Zardémone soudain sécha ses larmes et fit la traduction parce que pour James, il n’était pas toujours évident de comprendre les gestes de la petite créature. Avec un sourire, la voix encore tremblante de sanglots, elle prit la veste du professeur et la lui tendit.

- Mouche a raison, le mieux c’est que je te montre, alors peut-être que tu comprendras.

Sans plus attendre, la damnazéria entraîna le professeur hors des couloirs, prenant à l’opposé de son frère et de la reine, en direction de la sortie.


>> suite
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:14 (2018)    Sujet du message: Nouvelle chance

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A Pirate's Life Index du Forum -> Le Grand Archipel des Alviants (RP) -> Les Marécages de l'Oubli -> Le Palais d'Anthore Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
onyx © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com